13 mai 2019

La Zakat al Fitr

Qu’est ce que Zakat al Fitr ?

C’est l’aumône de la rupture du jeûne qui est due à la fin du mois de Ramadan. La législation de cette aumône a eu lieu la deuxième année de l’hégire au mois de Sha’bân pour :
– purifier le jeûneur de tout ce qui provient de lui comme propos futiles et obscènes ;
– que cette aumône soit une aide aux pauvres et aux nécessiteux.

D’après Ibn ‘Abbâs (qu’Allah soit satisfait de lui) : « Le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a présenté l’aumône de la rupture du jeûne pour purifier le jeûneur des propos futiles et obscènes et pour donner à manger aux pauvres. Celui qui la donne avant la prière de la fête, son aumône sera acceptable et s’il la donne après la fête, elle sera une des aumônes bénévoles ».

Rapporté par Abou Daoud n°1609 et authentifié par cheikh Albani

Elle est prescrite à tout musulman, qu’il soit enfant ou adulte, mâle ou femelle. Elle doit être payée par tout musulman qui possède un Sâ’ de nourriture allant au-delà du besoin de sa famille d’une journée et d’une nuit. Elle est due sur sa personne ainsi que sur ceux dont il doit pourvoir à leurs dépenses comme la femme, les enfants et les domestiques.

D’après Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a imposé l’aumône de la rupture du jeûne un sa’ de dattes, ou un sa’ d’orge pour le serviteur et l’homme libre, pour les hommes et les femmes, pour les vieux et les jeunes parmi les musulmans. et il a ordonné qu’elle soit donnée avant la sortie des gens pour la prière. 

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1503 et Mouslim dans son Sahih n°984

Elle est recommandée pour l’enfant dans le ventre de sa mère d’après Cheikh Al ‘Outheymine ainsi que pour les savants de l’Ifta.

Que doit-on donner ?

Le devoir est de payer un Sâ’ de blé, d’orge, de dattes, de raisin sec, de yaourt, de riz, de maïs ou de tout autre genre de nourriture.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée): « Nous sortions l’aumône de rupture du jeûne un sa’ de nourriture, ou un sa’ d’orge ou un sa’ de dattes ou un sa’ de fromage ou un sa’ de raisin sec ». 

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1506 et Mouslim dans son Sahih n°985

Al’Tirmidhî a dit : Certains savants voient qu’il faut payer un Sâ’ complet quelque soit la nourriture. C’est l’avis d’Al-Shâfi’î et Ishâq.

D’autres savants ont dit : Il faut payer de tout genre de grain un Sâ’ sauf dans le cas du blé, on doit payer la moitié d’un Sâ’ et c’est suffisant. C’est l’avis de Abû Hanifa, Sufyân, Ibn Mubârak et les savants de Kûfâ.

L’association n’accepte pas les denrées qui doivent se conserver au frais (viande, lait ou produits laitiers, etc…). En effet, nous ne disposons pas d’un entrepôt climatisé. Les gâteaux, bonbons et autres friandises ne sont pas inclus dans la Zakat al Fitr. Néanmoins, nous les acceptons et nous les distribuerons comme aumônes surérogatoires aux familles avec enfants.

Exemple :

Je suis père de famille. J’ai une épouse et 3 enfants. Ma famille est donc composée de 5 personnes. Je dois donc donner l’équivalent de 5 Sâ’ de nourriture.

1- Il peut s’agir de 5 Sâ’ de la même denrée alimentaire :
– 5 x 2kgs de semoule  

OU

2- Il peut s’agir de 5 Sâ’ de denrées alimentaires différentes :
– 1 x 1,4kg de farine + 2 x 3kgs de riz + 2 x 1.7kg de raisins secs

Précision : Le conditionnement des denrées ne correspondant que rarement aux valeurs du tableau, il vous faudra arrondir à la quantité supérieure. Le supplément de nourriture vous sera alors compté comme aumône surérogatoire inchaALLAH. Pour l’exemple n°2, cela donnerait donc : 2kgs de farine, 6kgs de riz et 3.5kgs de raisins secs.

A qui « Zakat al Fitr » est-elle destinée ?

Les pauvres sont les plus dignes de l’avoir puisque dans le hadith, le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) nous a ordonné de payer l’aumône de la rupture du jeûne pour purifier le jeûneur des propos futiles et obscènes et pour donner le pain aux pauvres.

Abû Dâwûd, Ibn Mâjah et Al-Daraqutnî rapportent d’après Ibn ‘Abbâs (qu’Allah soit satisfait de lui) : « Le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a présenté l’aumône de la rupture du jeûne pour purifier le jeûneur des propos futiles et obscènes et pour donner à manger aux pauvres. Celui qui la donne avant la prière de la fête, son aumône sera acceptable et s’il la donne après la fête, elle sera une des aumônes bénévoles ».

Rapporté par Abou Daoud n°1609 et authentifié par cheikh Albani

Le pauvre est celui qui ne possède pas ce qui lui suffit pour lui et sa famille pour une durée d’un an.
Il est possible voire même préférable de donner cette Zakat al Fitr à l’un de ses proches dès lors où il ne fait pas partie de ceux dont nous avons la charge (notre femme, nos enfants voire même nos parents).

Le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit :
« L’aumône donnée à un pauvre est une aumône et l’aumône donnée à un proche est deux aumônes : une aumône et un maintien du lien de parenté ».

Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par cheikh Albani

A quel moment doit-on donner la « Zakat Al fitr » ?

La majorité des savants est d’accord sur le fait de payer l’aumône de la rupture du jeûne avant la fête d’un ou de deux jours.

Ibn ‘Umar (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit :
« Le Messager d’Allah (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) nous a ordonné de payer l’aumône de la rupture du jeûne avant d’aller faire la prière de la fête ».

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1509

Nâfi’ a dit : « Ibn ‘Umar la payait un ou deux jours avant ».

Rapporté par Abou Daoud n°1610


Nous récoltons la Zakat Al Fitr une semaine avant l’Aïd afin de nous laisser le temps de la conditionner en colis équilibrés. Néanmoins, nous ne la livrons aux nécessiteux qu’un ou deux jours avant la date présumée de l’Aïd et ce, conformément à la Sunnah.